Le tracé de la troisième ligne du métro de la métropole Toulousaine

Le conseil syndical de Tisséo a adopté le tracé de la troisième ligne du métro de Toulouse. Cette ligne permettra de désangorger le périphérique toulousain et de rendre plus facilement accessible certaines zones d'activités telles que l'IoT Valley à Labège.

métro toulouse


La troisième ligne comprendra 21 stations

Le conseil syndical de Tisséo a adopté définitivement les futures stations de la nouvelle ligne du métro de Toulouse. La ligne sera longue de 27 kilomètres et marquera 21 arrêts, de Colomiers à Labège : Colomiers Gare, Airbus Colomiers Ramassiers, Airbus Saint-Martin, Jean-Maga, Sept Deniers Stade Toulousain, Boulevard de Suisse-Ponts Jumeaux, Fondeyre, La Vache-Nord Toulousain, Toulouse-Lautrec, Raynal, Bonnefoy, Marengo-Matabiau, François Verdier, Jean Rieux, Limayrac-Cité de l'Espace, L'Ormeau, Montaudran-Piste des Géants, Montaudran Innovation Campus Airbus Defense & Space, INPT, Labège Enova et Labège La Cadène.

Le parcours prévoit cinq correspondances avec les lignes A et B, ainsi que les tramways T1 et T2. Il nécessite aussi la construction de quatre parcs relais avec 2 800 places de stationnement, sur les haltes Colomiers-Gare, Labège-La Cadène, Sept Deniers et La Vache. Le conseil syndical a notamment retenu une station au sud de Fondeyre, dont le coût de réalisation devrait être proche de 20 millions d'euros. Au total, le projet implique un investissement de 2,669 milliards d'euros, soit deux fois le prix de la ligne B.

La commission d'enquête publique donne un avis favorable au projet

L'enquête publique, lancée il y a quelques mois, a abouti sur un avis favorable, bien que deux réserves aient été formulées. La première concerne les arbres du secteur François Verdier, et la seconde le parking qui est prévu à proximité de la future station des Sept Deniers. "Le projet présente un caractère d'intérêt public, nécessaire pour l'amélioration des transports en commun métropolitains, la diminution de l'usage de l'automobile, l'amélioration de l'environnement et de la santé", a estimé la commission.

Toulouse Métropole et Tisséo vont donc devoir tenir compte de ces deux bémols et corriger leur plan. Le rapport comprend par ailleurs plusieurs recommandations, concernant les accès, la sécurité ou l'environnement des zones qui vont accueillir de nouvelles stations. C'est notamment le cas des secteurs de Layrac, des Sept Deniers, de la Vache, de Limayrac, de Montaudran et de Labège. Enfin, la commission a souligné l'importance d'assurer un cheminement court et sans danger entre les différents modes de transports. Pour rappel, la mise en service est prévue pour 2024. La préfecture de Haute-Garonne devrait bientôt émettre la déclaration d'utilité publique (DUP) du projet, en vue de débuter les travaux.

Des bus électriques pour aller à l'aéroport

La métropole va par ailleurs mettre en service six bus électriques standards, en vue d'assurer la liaison entre le centre de Toulouse et l'aéroport. Ils ont été achetés 3,5 millions d'euros et devraient être intégrés à la circulation à la fin du mois d'octobre 2019. "Le choix technique s’est porté sur des véhicules bénéficiant de l’autonomie nécessaire pour leur exploitation journalière, avec un système de recharge lente, la nuit, au dépôt de Colomiers qui accueillera les nouvelles infrastructures", a expliqué le gestionnaire du système de transport collectif de l'agglomération toulousaine, Tisséo. Cette décision s'inscrit dans sa volonté d'arrêter de faire rouler ses bus au diesel, d'ici 2025.

Autant de projets qui devraient bouleverser l'immobilier de la région toulousaine.


Informations complémentaires :
- Site officiel : Toulouse Métro Ligne 3

A lire également dans le dossier Articles sur l'immobilier en France :

i