Le Crédit Agricole investit dans le centre-ville de Saint-Brieuc

Espace de coworking, rénovation de son agence, nouvelles boutiques starters, démolition d'un vieil immeuble et construction d'une résidence… Le Crédit Agricole a lancé de nombreux projets immobiliers dans le centre-ville de Saint-Brieuc.

chantier de démolition-construction en centre-ville
 

Deux boutiques starters

En 2014, la banque a lancé une opération consistant à monter deux boutiques dans le cadre des dispositifs "starters". Très encadré, le projet permet à de futurs locataires de bénéficier d'échéances très réduites (à hauteur de 40 % des loyers du marché, Ndlr), dans le cadre de baux commerciaux précaires de 23 mois. Deux espaces commerciaux devraient bientôt être mis à disposition : le premier sera d'une superficie de 54 m², situé rue Charbonnerie. Le second sera dans la rue de la préfecture, à la place de l'ancien Artisan du Monde. Il occupera les 2e et 3e étages.

Les futurs occupants seront désignés par un jury composé d'un élu, d'employés du Crédit Agricole, d’un membre de la CCI et de Boutik’n’Co, à la suite d'un appel à candidatures. Les business plans jugés les plus solides seront sélectionnés et leurs initiateurs bénéficieront des avantages cités plus haut.

"Un lieu utile aux entreprises"

Particulièrement active, le Crédit Agricole s'inscrit également dans la politique de rénovation du quartier initiée par la mairie. Il s'est portée acquéreur d'un immeuble, près de la gare, et a lancé des travaux visant à le rajeunir. Un commerce sera aménagé au rez-de-chaussée, tandis qu'un espace coworking pourra réunir des travailleurs à l'étage : "Un lieu utile aux entreprises à proximité de la gare. Nous participons à la requalification de ce quartier", a confié Jean-Yves Carillet, directeur de la caisse costarmoricaine, au quotidien Ouest-France. Des appartements studios "booster" vont également être aménagés. Ils seront destinés à des étudiants.

La demande du permis de construire a déjà été déposée et la réponse devrait rapidement intervenir. Le maître d'ouvrage espère être en mesure de débuter les travaux avant l'été. La livraison est quant à elle prévue pour juin 2019.

La rénovation de l'agence

Le Crédit Agricole est sur tous les fronts, puisqu'il a aussi lancé le projet de modernisation de son agence située au Champ-de-Mars. Les 2 000 m² seront rénovés en plusieurs étapes : la première, qui débutera dès cette année, prévoit le désamiantage du premier niveau. L'aménagement intérieur sera totalement revu, suivant la politique déjà appliquée dans les autres agences : les open-spaces remplaceront les bureaux.

"Notre idée, c’est de maintenir l’agence dans le centre-ville et d’y maintenir l’emploi. L’architecture intérieure est basée sur la place du village, marquant notre ancrage dans les territoires", a détaillé Jean-Yves Ramage, responsable de l’immobilier, au journal.

Un dernier projet contrarié par les Bâtiments de France

Les idées du Crédit Agricole ne s'arrêtent pas là. Confronté à la faillite de Celeos, en 2008, il a obtenu l'immeuble du Monoprix. Il souhaite maintenant le démolir pour y bâtir une résidence de quatre ou cinq étages, capable d'accueillir des commerces et des appartements de standing.

Il s'est toutefois fait recaler par les Bâtiments de France, lesquels se sont opposés à la destruction du bâtiment actuel. Le permis de démolition n'a ainsi pas été accordé. "Ce projet est toujours en discussion. On finira par trouver une solution", a conclu Jean-Yves Carillet.

A lire également dans le dossier Articles sur l'immobilier en France :

i