La tour du "Street art" a fait place à la résidence Fulton

Située dans le XIIIe arrondissement, la Tour 13 était considérée comme la cathédrale du "Street art" et attirait des milliers de visiteurs. Elle a été démolie, en 2014, et a été remplacée par un immeuble à l'architecture novatrice.

résidence Fulton située à Paris, sur l'emplacement de la Tour 13


La "Tour 13" remplacée par un immeuble futuriste

La Tour 13 a accueilli les œuvres des graffeurs les plus célèbres de la planète. Elle était décorée du sol au plafond par des artistes de rue et captivait des milliers de curieux. Elle a été entièrement détruite, en 2014. La parcelle accueille désormais la résidence Fulton, dont la première tranche a été imaginée par l'architecte Bernard Buhler.

Le bâtiment, récemment sorti de terre, affiche des formes très audacieuses. Ses façades sont décorées par des balcons aux formes irrégulières qui reflètent la lumière. Ils ont été réalisés en verre dichroïque. Sa construction a impliqué un investissement de 19,5 millions d'euros. Le chantier a duré 22 mois et permis la réalisation de 133 logements. La tour compte 11 étages et répond à la volonté de densification urbaine prônée par la mairie. À terme, deux autres bâtiments amèneront la contenance de l'ensemble de la résidence à 320 logements.


"Je vais faire de bonnes économies d'électricité"

L'un des habitants, qui avait déjà occupé un appartement dans l'ancienne tour, est conquis : "Je ne me lasse pas de regarder la vue, a-t-il indiqué au Parisien. En plus, c'est très bien insonorisé. La circulation sur le quai d'Austerlitz, les fêtes jusque très tard aux Docks de la Cité de la Mode… Une fois les fenêtres fermées, c'est fantastique, on n'entend rien !"

Il se réjouit également des progrès technologiques réalisés, et tout particulièrement en matière d'isolation thermique : "On a emménagé en février, ici il y avait une chaleur constante, alors que dans notre ancien logement, j'avais toujours froid. C'est très bien isolé, plus lumineux aussi, je vais faire de bonnes économies d'électricité." Seul bémol, il regrette "les angles biscornus", qui rendent compliqué l'aménagement des pièces.


Une parcelle qui était "sous densifiée"

Deux autres immeubles seront bientôt bâtis. Ils ont été dessinés par Ignacio Prego et l'agence Périphériques. La deuxième tranche des travaux a débuté en mai 2017. L'un des bâtiments a été désamianté, avant sa démolition totale. L'ensemble des opérations devrait être terminé en 2020.

"Nous allons créer également plus d'appartements, à terme, 181 sociaux et 55 intermédiaires, a indiqué l'un des promoteurs au quotidien. Cette parcelle de près de 7 000 m² était réellement sous-densifiée. Il y avait énormément d’espaces libres, mais qui n’étaient pas non plus qualitatifs. Tout était très minéral. En fait, nous densifions et nous créons un espace vert central avec de grandes venelles paysagères."

Jérôme Coumet, le maire du XIIIe arrondissement, est pour beaucoup dans sa transformation. Ce passionné d'architecture et de "Street art" tente d'apporter dynamisme et originalité. Et à l'instar de la résidence Fulton, les autres projets du quartier traduisent la volonté de la municipalité de s'inscrire dans une nouvelle forme d'urbanisme.
 

A lire également dans le dossier Articles sur l'immobilier en France :

i