Rénovation des 16 stations du métro de Marseille : automatisation et accessibilité aux personnes à mobilité réduite

La métropole Aix-Marseille Provence a lancé le projet de rénovation de son métro. Un budget de 492 millions d'euros va être consacré à son automatisation et à l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite.


métro marseille
 

La rénovation nécessaire du métro marseillais

L’ex-Communauté urbaine Marseille Provence Métropole et la Métropole Aix-Marseille-Provence ont pris à bras le corps le problème de sécurité que présente le métro marseillais. 492 millions d'euros ont été prévus pour remplacer des rames installées en 1977 et qui arrivaient en fin de vie. Elles seront suppléées par des rames automatiques, dotées d'une climatisation automatique. Le déraillement de Sainte-Marguerite, qui a fait 14 blessés fin décembre 2018, ne devrait donc pas se renouveler. Les quais seront quant à eux protégés par des façades à ouverture automatique à mi-hauteur (1m75). Ils augmenteront de façon considérable la sécurité des usagers et réduiront les risques d'intrusion dans les tunnels.

Le calendrier prévoit la livraison de la première rame en octobre 2022 et l'achèvement des travaux en 2026. Les rames automatisées se passeront de conducteurs, lesquels seront envoyés sur le réseau de tramway. Elles permettront de gagner "en ponctualité, en fiabilité, et en rapidité", assure Martine Vassal, présidente de la Métropole Aix-Marseille Provence (propos relayés par Made in Marseille).
 

Des travaux d'accessibilité dans 16 stations

L'investissement va aussi permettre de poursuivre la mise en accessibilité des stations aux personnes à mobilité réduite. À ce jour, le tramway et le bus paraissent mieux adaptés. Seules 4 stations du métro (Blancarde, Louis Armand, Saint Barnabé et la Fourragère), sur les 28 du réseau, répondent à leurs besoins. Cela devrait satisfaire l'association des paralysés de France, laquelle avait mené une action à la station la Fourragère, en septembre 2018, pour dénoncer cette situation. "Il s'agit d'apporter des réponses pour rendre une accessibilité physique et sensorielle", indique un rapport communiqué en janvier 2019 et résultant de diagnostics, d'études techniques et typographiques.

Le chantier débutera en 2021 pour les stations du Vieux-Port, de la Rose, de la Timone, de Jules Guesde et du Rond-Point du Prado, où les procédures de maîtrise d'œuvre sont en cours de lancement. La gare Saint-Charles est quant à elle le lieu d'une opération distincte incluant la station SNCF et le pôle d'échanges, et impliquant 28 millions d'euros d'investissement. 13 stations seront donc mises aux normes d'ici 2024, et les 15 autres seront l'objet de travaux à partir de 2026. Les premières stations à subir des transformations seront celles du Vieux-Port, de la Rose, de la Timone, de Jules Guesde et du Rond-Point du Prado. La part du budget destinée à ces travaux est de 200 millions d'euros. 
 

De nouveaux horaires plus étendus

Martine Vassal espère profiter de l'arrivée des rames automatiques pour étendre les horaires du métro : "J’aimerais augmenter l’amplitude horaire. Ce serait naturel pour la deuxième ville de France en 2024 avec un métro automatisé", a-t-elle indiqué. Pour l'instant, les derniers départs de métro ont lieu à 00h30, même le weekend. La fréquence des passages devrait également être réévaluée : un petit bouleversement pour la ville phocéenne.



Informations complémentaires :
- Made in Marseille

A lire également dans le dossier Articles sur l'immobilier en France :

i