L'Hôtel-Dieu vendu pour 144 millions d'euros

L'Hôtel-Dieu a été cédé en partie à un promoteur immobilier, dans le cadre d'un bail de 80 ans et en échange d'une somme de 144 millions d'euros.


 

Hôtel-Dieu : le plus vieil hôpital de Paris

Novaxia a remporté l'appel d'offres, lequel privilégiait "la qualité architecturale, environnementale et programmatique du projet, son caractère innovant et socialement responsable, sa solidité juridique et financière". Il a déboursé 144 millions d'euros pour obtenir un peu plus d'un tiers de l'hôpital, dans le cadre d'un bail de 80 années. En termes de surface, la partie de l'édifice concernée représente 20 000 m². Elle donne directement sur le parvis de Notre-Dame de Paris et sera mise à la disposition du promoteur d'ici trois ou quatre ans. Les équipes médicales seront réinstallées dans les 35 000 m² restants, a indiqué le directeur général de l'AP-HP, Martin Hirsch.
 
L'Hôtel-Dieu a été reconstruit de 1867 à 1878, en se basant sur les plans des architectes Émile Jacques Gilbert et Arthur-Stanislas Diet. Les travaux étaient inclus dans un projet d'urbanisation ayant pour dessein la modification du paysage de toute la zone. Il se situe sur l'île de la Cité, dans le IVe arrondissement parisien.

 

Un promoteur immobilier spécialisé dans les projets de transformation

Créé en 2006, Novaxia revendique l'invention du capital développement immobilier. L'entreprise est spécialisée dans les projets de transformation immobilière, en réponse aux besoins des collectivités et essentiellement sur l'Île-de-France. Depuis ses débuts, elle a lancé 60 programmes.
 
Le montant prévu sera versé en somme capitalisée, en un loyer annualisé ou par le biais d'un dispositif mixte. Elle sera utilisée, en partie, pour la modernisation des autres hôpitaux. 30 millions d'euros seront destinés à un "fonds de transformation de l’AP-HP, consacré exclusivement à l’amélioration des conditions de travail et l’amélioration des conditions de prise en charge des patients". Il aidera notamment au financement de projets proposés par des équipes soignantes. L'AP-HP a aussi mis à disposition de la mairie 2 millions d'euros en vue d'un appel à projet d'amélioration de la santé environnementale.

 

Un pôle santé, habitat solidaire et des activités commerciales

Un pôle médical est prévu sur une superficie de 10 000 m². Il réunira un incubateur de biotechnologies et d'intelligence artificielle en santé, y compris une zone de coworking gérée par Biolabs. Une cinquantaine d'entreprises parmi les plus innovantes devraient s'y installer. Il comprendra aussi une maison des associations de patients, un accélérateur de design en santé et une salle polyvalente de 1 000 places destinée à des programmations scientifiques et culturelles. Il se situera à proximité immédiate des équipes hospitalières.
 
Le pôle habitat solidaire accueillera quant à lui une résidence sociale étudiante, une maison du handicap et une crèche associative. La surface restante, environ 6 000 m², sera composée de commerces et de lieux de restauration, avec des enseignes sélectionnées par AP-HP et la ville de Paris. Le projet architectural s'inscrit dans une démarche de respect de la qualité environnementale et du souci du développement durable. Le PLU subira des modifications pour permettre la réalisation du projet prévu, en vue d'objectifs d'intérêts généraux.  

A lire également dans le dossier Articles sur l'immobilier en France :

i