Un premier projet pour le promoteur Promea

Créé il y a peu, le promoteur Promea dresse les contours de son premier programme, situé sur la commune de Saint-Cyr-L’Ecole (78).

Premier projet du promoteur Promea


Un ensemble de 40 logements

Nouvel acteur de l'immobilier résidentiel de l'Île-de-France, Promea développe son premier projet sur la commune de Saint-Cyr-l’Ecole, dans les Yvelines. Son lancement commercial est intervenu en janvier 2019 et il comprend 40 logements. Comme sur les autres programmes envisagés, l'opération a pour dessein de répondre aux besoins en logement de qualité de la région, dans des lieux facilement accessibles par le biais des transports en commun.
 
Le nouveau promoteur souhaite se positionner sur le logement neuf résidentiel, appartements et maisons, les résidences étudiantes, les résidences avec services pour les séniors et dans la restructuration et la réhabilitation de bâtiments. Il proposera ainsi des projets comprenant de 20 à 100 logements. Le groupe dispose de 20 millions d'euros de fonds propres, ce qui devrait lui permettre "une croissance rapide". Il a établi des partenariats avec la SOCFIM et la Caisse d'Epargne.
 
La société a été cofondée par Jean Thomas Trojani et Thierry Huet. Par le passé, le premier a notamment créé le groupe Corsea, l'un des principaux groupes immobiliers. Son nouvel associé a entamé sa carrière au sein du groupe George V avant de développer sa propre structure, spécialisée dans le montage d'opérations de promotion immobilière et dans la commercialisation de programmes immobiliers neufs. Il a ensuite assuré la fonction de directeur du développement et la direction commerciale du groupe ADI Promotion.
 

Le groupe vise l'excellence

Promea revendique "excellence et exclusivité", par le biais d'une sélection rigoureuse des architectes et de la construction de programmes écoresponsables. Il mise également sur un choix très strict des parcelles, en vue de valoriser le patrimoine de ses clients et de favoriser l'accès au Grand Paris Express, projet de réseau de transport public qui entrera en service entre 2020 et 2030. Enfin, il entend répondre aux exigences des normes et labels les plus rigoureux.
 
En termes d'écologie, le groupe veut s'inscrire dans une politique d'éco-efficience afin de rendre la consommation énergétique minimale. Il envisage également le recours aux énergies renouvelables, à une construction "bioclimatique" de façon à obtenir des bâtiments très performants dans le domaine de la thermique.
 
La domotique n'est pas en reste, puisque chaque appartement sera doté d'un pilotage à distance, permettant de répondre "aux besoins des plus simples aux plus compliqués : éteindre la lumière, fermer les volets, activer l’alarme, programmer le chauffage…" L'objectif est d'assurer le confort des occupants et de réduire la facture énergétique. Enfin, Promea promet de tenir compte du développement du télétravail par l'adaptation de ses logements à ses besoins.
 

Une fusion avec Parthena

Promea n'a pas tardé à frapper un grand coup sur le marché de l'immobilier en signant un accord capitalistique avec Parthena, l'un des promoteurs constructeurs indépendants les plus anciens de la région parisienne. Patrick de La Rivière a effectivement créé la SA Parthena en 1975, laquelle s'est développée dans le marché des logements résidentiels, "aussi bien locatifs que dédiés aux primo-accédants".
 
Les deux sociétés ont créé une holding commune et poursuivront l'aventure ensemble.

A lire également dans le dossier Articles sur l'immobilier en France :

i