"Home", cet immeuble d'habitation qui culmine à 50 mètres

La tour Home est le plus haut édifice d'habitation construit à Paris, depuis les années 70. Elle culmine à 50 mètres et contient 200 logements, commercialisés à un tarif de 10 000 euros par m².

tour Home, immeuble comptant 200 logement et haut de 50 mètres

Des logements commercialisés à 10 000 euros le m²

Terminé lors du printemps 2015, l'immeuble "Home" présente 13 780 m² de surface. Le coût des travaux a atteint 24,5 millions d'euros. Il se situe dans le XIIIe arrondissement parisien et compte la bagatelle de 200 logements construits en VEFA (vente en l'état futur d'achèvement), dont 96 dédiés à l'accession et 92 au social. Il a été imaginé par les sociétés d'architectes Hamonic Masson & Associés et Comte Vollenweider Architectes.
 
Les biens ont été commercialisés à un tarif de 10 000 euros par m², soit un montant bien plus élevé que ce qui se fait habituellement dans le quartier (7 409 euros par m², Ndlr). La tour accueille également le restaurant d'un chef étoilé et une boulangerie.
 

"Un bâtiment qui se transforme progressivement"

Les appartements privilégient le bien-être de leurs occupants : des jardins d'hiver leur permettent de profiter du soleil, à toutes saisons. Des panneaux solaires ont été installés pour la production d'eau chaude sanitaire et aident à faire de substantielles économies. La gare Austerlitz, qui se situe à proximité, ne les secouera enfin pas : le bâtiment repose sur 333 boîtes à ressorts qui l'isolent de toutes les vibrations !
 
"Le travail en gradins, qui vrillent pour aller chercher la lumière, ajouté à l’allure de tour feuilletée nous fait percevoir un bâtiment qui se transforme progressivement, ont expliqué les architectes au Figaro Immobilier. La performance réside dans le fait qu’il n’y a aucun sentiment de répétition pour un programme de 200 logements. Les appartements se superposent, mais avec cependant une qualité propre à chacun et un fort sentiment d’unicité."
 

D'autres édifices sont en projet

L'immeuble a été l'un des premiers à s'inscrire dans la politique de densification urbaine développée par Paris. Les élus ont déplafonné la hauteur des immeubles d'habitation, en 2011, et il est désormais possible de bâtir des logements dans des bâtiments de 50 mètres de haut. "On nous avait dit "ça ne peut pas être écologique", voilà c'est écologique ; "ça génère du mal vivre", faux, regardez ce que nous disent les habitants de ces immeubles ; on nous avait dit que c'était "contraire à l'esthétique et à la beauté de Paris", faux, cela ajoute une impulsion architecturale nouvelle", a déclaré la maire de Paris, Anne Hidalgo, face aux médias.
 
Ce projet en appelle d'autres : plusieurs résidences hautes de 50 mètres vont sortir de terre, dans la capitale française. Certains d'entre elles, comme la tour Triangle, ont d'ailleurs donné lieu à des polémiques. L'opération a dans un premier temps été rejetée par les élus parisiens. Elle fait à présent face à un recours contre l'attribution du permis de construire : le contentieux se réglera devant les tribunaux. La Tour de la biodiversité sera quant à elle bientôt inaugurée dans le XIIIe arrondissement.

A lire également dans le dossier Articles sur l'immobilier en France :

i