Rennes va prendre de la hauteur avec sa nouvelle tour

Rennes accueillera bientôt une nouvelle tour de 26 étages, dans le cadre d'un programme immobilier financé par le groupe Samsic.

 
un promoteur a lancé un projet d'immeuble de 26 étages dans le centre de Rennes
 

Un investissement de 120 millions d'euros

Le quartier de la gare de Rennes accueillera bientôt une opération immobilière mixte d'envergure, laquelle nécessitera un investissement de 120 millions d'euros de la part du groupe Samsic (propreté et services aux entreprises). Le programme comprendra cinq bâtiments, réunissant 30 000 m² de surface, dont un immeuble de presque 100 mètres de hauteur, 98 exactement.

Il réunira environ :

  • 215 logements
  • un hôtel quatre-étoiles de 100 chambres
  • des commerces
  • des bureaux
La tour la plus haute comprendra à elle seule :
  • 54 logements régulés
  • 27 logements en accession sociale
  • 102 logements en accession libre

Le groupe Samsic est basé à Cesson-Sévigné (près de Rennes). Il s'est associé au promoteur Bati Armor afin de réaliser le projet. Il compte 90 000 collaborateurs et affiche un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros, dans 24 pays. Il établira son siège social dans l'un des futurs immeubles, où il occupera 7 à 12 000 m² de bureaux.
 

La livraison est prévue pour 2023-2024

Le chantier de construction devrait être ouvert fin 2020 et la livraison est prévue pour 2023-2024. La mairie, qui est en contact permanent avec les dirigeants de Samsic, pense que le projet va créer "plusieurs centaines d'emplois".

La municipalité se réjouit également que le groupe ait choisi d'y baser son siège : "En proposant à Christian Roulleau (le PDG fondateur de Samsic, Ndlr) d'installer le siège social et une partie des activités de Samsic à EuroRennes, nous permettons à son groupe de se rapprocher de Paris sans quitter Rennes et la Bretagne", a confié la maire, Nathalie Appéré (propos relayés par Les Echos). C'est un programme intéressant pour la ville : "Après plusieurs mois d'un dialogue intense, l'annonce de ce projet est plus qu'une excellente nouvelle pour Rennes", a-t-elle ajouté.

Le numéro deux de Samsic, Thierry Geffroy, voyait encore plus grand : "Si on avait pu, on aurait fait une tour de 150 mètres. Mais on n’avait pas le droit, à cause des servitudes aéroportuaires." Christian Roulleau est quant à lui ravi : "Cela fait un an que nous travaillons sur ce projet. On aurait pu partir à Paris mais on a préféré rester à Rennes. Ce sera magnifique." L'appel à projet a été lancé le 24 septembre.
 

Le groupe écologiste dénonce "la tour de trop"

Les élus écologistes de Rennes ont pour leur part dénoncé "la tour de trop". Par le biais d'un communiqué, ils ont attaqué une politique gouvernementale qu'ils jugent incohérente : "Les tours de grande hauteur ont des performances énergétiques déplorables et ne sont pas – contrairement aux idées reçues – un gage de densité."
 
Ils auraient souhaité que la ville bretonne choisisse une autre orientation : "En ce début de 21e siècle, Rennes aurait pu faire le choix de ne pas imiter ce que font toutes les grandes métropoles dans le monde. Rennes a toujours gagné lorsqu’elle a su placer l’humain au cœur de son développement. C’est ce mode de développement que nous souhaiterions voir renforcé", ont-ils notamment poursuivi.

Des discussions devraient s’ouvrir entre chacune des parties, ces prochains mois.

A lire également dans le dossier Articles sur l'immobilier en France :

i