La cité du Vin de Bordeaux, un projet au coût maîtrisé

La Cité du Vin de Bordeaux a été inaugurée le 31 mai 2016, par Alain Juppé, le maire de la ville, et François Hollande, le président de la République. Comme son nom l'indique, elle est consacrée à l'œnologie. Le coût de sa construction atteint 81,1 millions d'euros.

Bordeaux est la cité du vin

Un bâtiment haut de 35 mètres

La Cité du Vin de Bordeaux a bénéficié d'un amendement, en 2015, qui lui a permis de se soustraire à la loi Évin. Cela a conduit à la concrétisation d'un projet lancé en 2009 et dont le chantier a duré trois ans. Il a coûté 81,1 millions d'euros et été financé à hauteur de 81 % par le secteur public. 77 entreprises mécènes ont apporté les 19 % restants.
 
L'édifice est haut de 35 mètres. Ses courbes ont été imaginées par les architectes de l’agence XTU (Anouk Legendre et Nicolas Desmazières, Ndlr). Ils ont tenté de matérialiser "un élément liquide". "On a pris le risque de faire une forme, non pas de rupture, mais de contrepoint volontaire par rapport au classicisme des quais de Bordeaux. C'est un geste volontaire, l'univers du vin est un sujet de société et il fallait être vraiment ambitieux", a expliqué Nicolas Desmazières (propos recueillis par France Info).


Un objectif de 450 000 visiteurs par an

L'ossature en bois du bâtiment constitue une prouesse technologique. "La structure boit s'imposait, car elle se prête très bien à la courbe avec 574 arches différentes", a encore expliqué l'architecte. Le choix de la matière n'est pas anodin : "Le bois est aussi un élément présent dans l'univers du vin avec les barriques et les bateaux qui le transportaient historiquement et qui s'inscrit dans l'environnement aquitain avec la forêt des Landes."
 
Le lieu d'exposition devrait attirer 450 000 visiteurs par an, pour un coût de fonctionnement de 12 millions d'euros. 150 personnes seront employées sur les lieux. Les 13 350 m² à disposition permettront d'accueillir de nombreux événements en rapport avec la culture du vin. 


Un projet ambitieux au coût maîtrisé

Le rez-de-chaussée contient une cave-bibliothèque de 9 752 bouteilles, provenant de 88 pays. Le premier étage comprend des espaces d'expositions temporaires, un salon de lecture, des ateliers découvertes et un auditorium qui servira pour les conférences. Le second étage est considéré comme le cœur de la visite, il s'agit d' "un parcours permanent, un voyage immersif à travers le temps et l'espace à la découverte du vin comme patrimoine culturel, universel et vivant", explique le site internet consacré à la cité.
 
La municipalité est fière d'avoir mené le projet à son terme sans (trop) dépasser le budget : "Dès 1995, me trottait dans la tête l'idée d'un lieu dédié au vin qui pourrait concrétiser la vocation de Bordeaux à s'affirmer comme capitale mondiale du vin. C'est en 2008 que j'ai décidé de sauter le pas. Nous sommes sur un projet ambitieux, mais qui se situe, en matière de coût, dans le bas du tableau par rapport à ces autres grands projets", a confié l'ancien Premier ministre à la radio.
 
L'opération est une réussite : le site a reçu 270 000 visiteurs, de juin à décembre 2016. Il a dépassé la barre des 400 000 entrées, en mai 2017.

A lire également dans le dossier Articles sur l'immobilier en France :

i