L'attractivité immobilière de Puteaux ne cesse de progresser avec le projet Grand Paris Express

La ville de Puteaux est l'une des plus prisées, dans les Hauts-de-Seine. Elle sera bientôt desservie par la ligne 15, par le biais de la station de la Défense, et développe un écoquartier ambitieux.


 

La commune figure sur le tracé du supermétro de la métropole parisienne

La ville compte 55 hectares de végétation, qu'elle entend préserver, et de nombreuses pistes cyclables. Elle a également l'avantage de disposer de réseaux de transports performants, et qui devraient encore être améliorés. La ligne 15 Ouest sera bientôt reliée au RER A et à la ligne 1 par le biais de la gare de la Défense. Et un couloir de correspondance connectera l'édifice actuel à la nouvelle station du Supermétro. Cette dernière sera bâtie sous le niveau inférieur du parking du centre commercial des Quatre Temps, soit 37 mètres en dessous du parvis de La Défense. L'architecte Jean-Michel Wilmotte a été chargé de la concevoir.
 
Cette nouvelle gare devrait à terme accueillir 245 000 voyages par jour et aider à désengorger le quartier. Elle concernera 115 000 emplois et 52 000 habitants, dans un rayon d'un kilomètre. Il faudra toutefois se montrer patient, puisque la ligne 15 Ouest ne sera pas en service avant 2030. Elisabeth Borne, ministre des Transports, a justifié le retard de cinq ans pris par le dossier par "la complexité inédite de cette ligne".
 

L'écoquartier des Bergères : une porte d'entrée sur la ville

La commune développe par ailleurs l'écoquartier des Bergères, lequel comprend deux zones d'aménagement concerté (ZAC) : la ZAC des Bergères et la ZAC Charcot, idéalement situées à 800 mètres du quartier de la Défense, au nord-ouest de la ville. La première s'étend sur une superficie de 8 hectares. La seconde représente quant à elle une surface de 3 hectares. La municipalité s'est fixée pour objectif "d’identifier une véritable entrée de Ville" et de développer un territoire de mixité, en relation avec son environnement. Le projet prévoit le réaménagement du rond-point pour en faire une grande place urbaine, avec des espaces verts, des équipements, des commerces et des bureaux.
 
Au total, 2 200 logements, dont 20 % destinés à du social, vont voir le jour. Le projet prévoit également 11 000 m² de commerces, et autant de bureaux, deux écoles, une crèche, deux parkings publics, un hôtel trois étoiles, une résidence de tourisme quatre étoiles et un parc de trois hectares. La commune vise ainsi à transformer un lieu de passage en véritable quartier. Les premiers biens immobiliers commercialisés ont très vite trouvé preneurs à des tarifs d'environ 7 000 euros du m². Ils devraient encore prendre de la valeur et pourraient atteindre un prix au m² de 8 ou 9 000 euros, à la fin du chantier. Selon la mairie, le réaménagement sera achevé en 2022.
 
Déjà très attractive en raison de son emplacement, la ville de Puteaux affiche des tarifs au m² très élevé. Selon MeilleursAgents, le prix moyen d'un appartement est de 6 283 euros du m², tandis que celui des pavillons est de 7 047 euros du m². Et sur douze mois, ces tarifs ont augmenté de 5,6 %.
 
 
Vous possédez une maison ou un terrain à vendre sur une commune du projet Grand Paris Express ?
 
   

A lire également dans le dossier Dossier Métropole du Grand Paris :

i