Les projets immobiliers ambitieux de Bondy

Bientôt desservie par la ligne 15 Est du métro, la commune de Bondy est dans une dynamique qui consiste à réhabiliter et remodeler ses quartiers. Elle a lancé son Nouveau Projet National de Renouvellement Urbain (NPNRU) en 2017.

Perspective ville de Bondy
 

Une nouvelle gare à Bondy en 2025 pour accueillir la ligne 15 Est

Bondy sera bientôt desservie par la ligne 15 Est, par le biais de deux stations. La gare de Bondy, qui accueillait déjà le RER E et le Tramway 4, bénéficiera d'un arrêt sur le futur Grand Paris Express. Elle va subir un lifting et sa fréquentation, actuellement un peu supérieure à 30 000 voyageurs par jour, devrait atteindre 70 000.
 
La nouvelle ligne s'arrêtera également dans la nouvelle gare "emblématique" du Pont de Bondy, située au croisement de Bondy, Noisy-le-Sec et Bobigny. Son inauguration est prévue pour 2025. Imaginée par l'architecte danois Bjarke Ingels et le concepteur italien Silvio d'Ascia, elle aura la forme d'un ruban noué et assurera les correspondances avec le Tramway T1, le Tzen 3 et plusieurs lignes de bus. Elle devrait accueillir 33 000 voyageurs par jour.
 

Le renouvellement urbain de Bondy

Depuis 2006, Bondy a investi plus de 400 millions d'euros afin de rénover cinq quartiers, à savoir Terre-Saint-Blaise, Les Merisiers, 14 juillet, De Lattre de Tassigny et Noue Caillet. Et depuis 2017, la ville a redoublé d'efforts avec le lancement du Nouveau Projet National de Renouvellement Urbain (NPNRU), en collaboration avec l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU). Trois nouveaux quartiers ont été intégrés dans le programme de réhabilitation : Blanqui, La Sablière et le Pont de Bondy.
 

Priorité à la mixité et à la réhabilitation

Concrètement, Terre-Saint-Blaise va être l'objet d'un vaste réaménagement, tandis que les Merisiers vont accueillir davantage de mixité sociale. Lattre de Tassigny, désormais labellisé écoquartier, va subir une profonde mutation avec "un nouveau cœur de ville en émergence". Il accueillera de nombreux logements. Le patrimoine de Noue Caillet sera mis en valeur, tandis que le concours "Inventons la Métropole" devrait occasionner une transformation sur une grande superficie. Le cœur de ville, qui réunit 7 500 m², est l'objet d'un projet ambitieux lancé par la mairie. Il comprendra notamment "un hôtel d’entreprises dédié à l’innovation et un centre de développement soutenant l’entrepreneuriat féminin".
 
Blanqui devrait aussi être rénové et le quartier de La Sablière, outre la construction de la ligne 15, va être réhabilité de façon à privilégier la mixité sociale. L'objectif affiché de la municipalité est de "désenclaver ce quartier et de créer plus de liens et de porosité entre les résidences, d’améliorer la qualité de vie des habitants avec un environnement plus qualitatif". Les voies de circulation, les espaces verts et les équipements publics subiront également des modifications.
 
Ces grands projets ne manquent pas d'influer sur le marché de l'immobilier, lequel a connu une hausse des tarifs de +3,4 %, depuis un an. 1 000 logements ont été détruits et reconstruits, en 2015, tandis que 1 200 logements sociaux ont subi une réhabilitation et 2 000 ont été résidentialisés. Le prix au m² des appartements est aujourd'hui de 2 656 euros, et celui des pavillons de 2 645 euros.
 
 
Vous possédez une maison ou un terrain à vendre sur une commune du projet Grand Paris Express ?
 
   

A lire également dans le dossier Dossier Métropole du Grand Paris :

i