Champigny-sur-Marne surfe sur la dynamique du Grand Paris Express

Champigny-sur-Marne accueillera bientôt deux nouvelles gares, dans le cadre de l'arrivée du Grand Paris Express. La ville participe aussi au développement du cluster Descartes. L'impact des investissements sur la commune devrait être important.



 

Deux nouvelles gares dans la commune dans le cadre du projet du Supermétro

Le Grand Paris Express desservira bientôt Champigny-sur-Marne par le biais de deux nouvelles gares : Champigny Centre et Bry-Villiers-Champigny. La ville vise ainsi à renforcer le maillage entre les différents modes de transport.

La gare Champigny Centre se situera sur la ligne 15 et sera mise en service en 2025. Elle sera accessible par les quartiers du Maroc et du Plant, le centre-ville et les bords de Marne. Elle a été imaginée par l'architecte Thomas Richez, tandis que le peintre et sculpteur italien Michelangelo Pistoletto a été missionné pour concevoir une œuvre artistique. Elle devrait permettre 48 000 voyages par jour et concernera 23 000 habitants, dans un rayon d'un kilomètre.
 
La seconde station, Bry-Villiers-Champigny, sera également sur la ligne 15. Elle sera en correspondance avec la ligne E du RER et la ligne P du Transilien. Elle sera bordée par une gare routière et sera aussi ouverte en 2025. Elle devrait rendre possible 55 000 voyages par jour et 13 000 habitants se situent dans un rayon d'un kilomètre.
 

Un rythme de 380 logements par an

Champigny-sur-Marne participe également au développement du cluster "Ville et développement durables", situé à la cité Descartes. Avec Villiers-sur-Marne, elle est en charge des Pôles d'éco-activités et Production-Transformation. L'enjeu du Contrat de développement territorial (CDT) dont il dépend revient à créer 10 000 emplois sur dix ans, et 17 000 sur quinze ans.
 
En ce qui concerne l'immobilier, la commune s'est engagée à apporter 380 logements diversifiés par an, dont 40 % destinés au social, 10 % à de l'intermédiaire et 50 % à de la commercialisation libre. Ils se situeront "d'abord à l'ouest et au centre, autour des grands axes, puis à l'est le long de l'ex-VDO", indique le site de la mairie. Ils devraient dynamiser l'économie.
 
L'impact de ces projets sur le secteur de l'immobilier Champigny-sur-Marne ne s'est pas fait attendre. La ville connaît une pénurie d'offre de logements, au point que "les petites surfaces à retaper partent au même prix que celles en bon état", a expliqué Franck Sasso, d’Orpi Agence de la Mairie, à Net-Investissement. Sur un an, les prix ont augmenté de 3,8 %. Le prix moyen au m² des appartements est de 3 644 euros, tandis que celui des maisons est de 3 238 euros au m².
 
La ville souhaite également mettre en valeur son patrimoine touristique par le biais de plusieurs projets "dont la création d'un lieu d'exposition pour le musée de la Résistance nationale, la construction d'une résidence hôtelière, sur la ZAC des bords de Marne et, à l'échelle du territoire, le musée Daguerre, à Bry, et un programme hôtelier dans le nouveau quartier de la gare, à Villiers".
 
Elle entend enfin réaménager les Boucles de la Marne, en s'inscrivant dans une démarche de développement durable. Elle vise en particulier à développer "les trames vertes et bleues afin de favoriser les continuités paysagères et les déplacements doux", ainsi que les énergies renouvelables.

 
Vous possédez une maison ou un terrain à vendre sur une commune du projet Grand Paris Express ?
 
   

A lire également dans le dossier Dossier Métropole du Grand Paris :

i