Aubervilliers a entamé sa mutation avec de nombreuses constructions

Aubervilliers s'apprête à connaître de profonds changements, avec l'arrivée de la ligne 15 du métro et le prolongement de la ligne 12. Deux nouvelles gares et un écoquartier vont notamment être créés.


Programme Aubervilliers
 

De nombreux nouveaux transports dans la commune

Elément central du projet global du Grand Paris Express, la ligne 15 sera longue de 75 kilomètres et desservira deux nouvelles stations dans la commune, Mairie d'Aubervilliers et Fort d'Aubervilliers, lesquelles seront conçues pour l'occasion. Elles devraient être ouvertes au public en 2025. La voie permettra de rejoindre la ligne 14, direction Orly, les lignes 16 et 17, direction Roissy, et la ligne 18, direction Massy et Versailles.
 
Les travaux de la ligne 15 débuteront dès l'achèvement de ceux de la ligne 12, lesquels ont pris un peu de retard. Cette dernière sera prolongée jusqu'aux stations Aimé Césaire et Mairie d'Aubervilliers, en 2021, ce qui a nécessité un investissement de 172 millions d'euros. Le Supermétro desservira quant à lui bientôt le centre-ville d'Aubervilliers, qui a longtemps été privé de moyens de transport adaptés.
 

L'écoquartier Fort d'Aubervilliers

Directement lié au développement du Grand Paris, et en particulier à la construction de nouvelles lignes de métro, le programme de réaménagement de la municipalité implique le développement d'une zone de 36 hectares, le nouvel écoquartier Fort d'Aubervilliers. Il s'agit d'un projet mixte, dont 226 000 m² de surface de plancher destinée à des logements, ou 1 800 biens diversifiés (accession, location, privé, social, résidences séniors et étudiantes, etc.). Le dossier prévoit également de nombreux commerces (10 000 m² de surface) et équipements publics, ainsi que des espaces verts et des lieux de promenade. 40 000 m² seront enfin réservés à des activités de culture et de création.
 
L'opération a été lancée en 2016, tandis que la livraison des premiers logements est prévue pour 2019. Le site de l'architecte-urbaniste mandataire relaie l'intention de raccorder "Fort Aubervilliers à son environnement immédiat", plutôt que de provoquer "son insularisation". Il souhaite aussi "valoriser" le fort bâti en 1859, à proximité du cimetière de Pantin, "une enceinte à l’origine défensive en l’ouvrant aux quartiers adjacents".
 
Fort Aubervilliers est labellisé Nouveau Quartier Urbain et donc soutenu par le Conseil Régional. La phase 1 devrait permettre la création de 900 logements, en 2020, et la moitié est destinée à du social. 60 appartements sont réservés à l'accession aidée, à des tarifs compris entre 2 700 et 3 000 euros du m², et le volet privé sera commercialisé à des prix moyens de 3 700 euros le m². La deuxième phase des travaux sera lancée dans les prochaines années pour bâtir 900 logements supplémentaires, et la troisième étape est prévue à l'horizon 2025-2030.
 

L'immobilier en pleine croissance

Le secteur de l'immobilier est profondément modifié par ces aménagements. Le centre-ville d'Aubervilliers commence à séduire : les biens trouvent rapidement preneurs et les prix grimpent. Selon le site Net-investissement.fr, leur croissance a été de 3,4 % sur un an. Le tarif au m² des appartements est estimé à 3 192 euros, tandis que celui des maisons est annoncé à 2 896 euros, ce qui reste faible.
 
"Nous voyons le bout du tunnel avec l'arrivée du métro en centre-ville", estime Jérôme Guellec, directeur d'agence immobilière ERA, dans les colonnes du Parisien.
 
 
Vous possédez une maison ou un terrain à vendre sur une commune du projet Grand Paris Express ?
 
   

A lire également dans le dossier Dossier Métropole du Grand Paris :

i