Les grands chantiers en cours et à venir de la ville de Saint-Quentin-en-Yvelines

Saint-Quentin-en-Yvelines, qui réunit douze communes, dispose de nombreux parcs d'activités et bâtiments destinés aux entreprises. L'agglomération est particulièrement bien desservie par les autoroutes et le sera bientôt par le Supermétro.


 

Sur le tracé de la ligne 18 du projet du Grand Paris Express

L'agglomération des Yvelines accueillera bientôt la ligne 18 via une station basée à Guyancourt. Elle devrait permettre 30 000 voyages par jour à compter de 2030. Elle se situe dans un quartier d'affaires qui réunit plusieurs sites d'entreprises, dont le technocentre Renault. 4 400 habitants et 6 700 emplois, qui sont basés dans un rayon d'un kilomètre, sont concernés.
 
Sa conception a été confiée au cabinet Dietmar Feichtinger Architectes. Elle permettra de rejoindre l'aéroport d'Orly en 25 minutes, contre 1h29 actuellement. Elle sera également à 6 minutes de Versailles Chantiers, alors qu'elle est pour l'instant à 42 minutes.
 

Un Contrat de développement territorial pour booster les projets d'aménagements

En 2015, Saint-Quentin-en-Yvelines a établi son contrat de développement territorial (CDT), de façon à définir les objectifs et priorités, en matière de "développement économique, de logements et de transports". Il a permis l'élaboration de grands projets, tel le réaménagement des Réaux à Élancourt, l'écoquartier du centre bourg à Magny-les-Hameaux, la mutation du quartier de la Remise à Voisins-le-Bretonneux, la valorisation du pôle centre urbain de Montigny-le-Bretonneux, le projet urbain "Gare-Bécannes" à La Verrière, ou encore celui du quartier Boubas-Louise Michel à Trappes.
 

Deux ZAC et un projet urbain en cours de développement dans la commune

L'agglomération travaille encore sur de nombreux programmes dans ses communes. Elle a créé une plateforme collaborative, Esqymo (Eco-laboratoire saint-quentinois de Mobilisation et d’Observation), afin d'agir pour le climat. Elle planche également sur des stratégies de valorisation des quatre sites retenus pour les Jeux olympiques et paralympiques de 2024. La colline d’Élancourt, point culminant des Yvelines, est notamment l'objet d'un appel à projet. Deux zones d'aménagement concerté (ZAC) et un projet urbain sont en cours de développement.
 
  • ZAC de la Remise :
Un nouvel écoquartier va sortir de terre sur la commune de Voisins-le-Bretonneux, d'ici 2022. Il devrait comprendre 500 logements, une maison de quartier, un centre culturel, des aires de jeux, des jardins partagés et 2 400 m² de commerces et activités, sur une zone de 10 hectares. Les travaux sont divisés en trois phases et l'agglomération participe en particulier à hauteur de 400 000 euros pour la viabilisation et la création de la voie d'accès.
 
  • ZAC de l'Aérostat :
La zone s'étend sur 12,5 hectares et a déjà donné lieu à la construction de 683 logements, depuis 2012. Elle devrait permettre de relier le quartier des merisiers à celui de la Plaine de Neauphle. Elle intègre "une Zone Franche Urbaine favorisant l’emploi de proximité". Le programme prévoit également des équipements scolaires, une résidence pour personnes âgées et une maison des associations.
 
  • Le projet urbain de Gare-Bécannes :
Il s'agit d'un chantier qui devrait permettre de réaménager plusieurs points essentiels de l'ouest de Saint-Quentin-en-Yvelines. Il prévoit en particulier la rénovation du carrefour de la Malmedonne, le doublement du pont Schuler et la mutation de la commune de La Verrière. 1 800 logements, un pôle d'activité économique de 80 000 m² et un pôle de transport multimodal devraient notamment sortir de terre.
 
 
Vous possédez une maison ou un terrain à vendre sur une commune du projet Grand Paris Express ?
 
   

A lire également dans le dossier Dossier Métropole du Grand Paris :

i