Bientôt une tour de 65 étages à Ottawa ?

Un promoteur immobilier envisage de bâtir trois immeubles, dont un de 65 étages, dans le centre d'Ottawa, au Canada. Il espère obtenir l'aval du Comité de l'urbanisme, dans les prochaines semaines.

un projet de tour de 65 étages à Ottawa


Un projet de 1 241 logements

Un promoteur canadien projette de bâtir 1 241 logements sur une parcelle de 1,44 hectare, en face de la future station Bayview du train léger, à Ottawa. L'opération prévoit la construction de trois tours, de 27, 56 et 65 étages. La dernière chiperait d'ailleurs le titre de plus haut immeuble de la ville au Condominiums Minto Metropole, du quartier de Westboro, lequel pointait à 108 mètres (32 étages, Ndlr). Outre des appartements, le programme fait la part belle aux espaces commerciaux et aux bureaux, sur les premiers niveaux. Sur les 129 894 mètres carrés qui pourraient sortir de terre, 66 % seraient des habitations, 26 % des bureaux et 8 % des commerces.

Les travaux impliqueraient un nettoyage du terrain qui durerait six mois et entraînerait l'évacuation de 65 000 mètres cubes de déchets vers une station de traitement. La ville a accordé une diminution des taxes à hauteur de 5,4 millions d'euros, en vertu de la décontamination nécessaire du sol, et une réduction de 600 000 euros sur l'utilisation des réseaux des eaux usées.
 

Le Comité de l'urbanisme aura le dernier mot

Il reste désormais au Comité de l'urbanisme d'étudier la question. Valider une tour de cette hauteur l'obligerait à approuver une série d'amendements qui auraient des répercussions sur le développement de l'agglomération. Mais confrontée à une augmentation de sa population, la ville envisage de densifier certains quartiers, dont celui où le projet pourrait voir le jour. Certains salariés de la mairie voient cette opération d'un bon œil, d'autant qu'elle se situerait juste en face d'une station du train léger. Ils poussent même pour qu'elle soit étudiée en urgence par le conseil municipal, le 11 juillet, avant la coupure des grandes vacances.

La conseillère du quartier Somerset, Catherine McKenney, prône quant à elle la prudence : "Les tours proposées sont beaucoup trop grandes et disproportionnées par rapport au reste du quartier. De plus, la tour de 65 étages serait unique en Ontario, et possiblement au Canada, en raison de son emplacement et des bâtiments environnants", a-t-elle rédigé dans une note qui fera l'objet d'une réflexion lors du prochain conseil (contenu relayé par Radio Canada). Elle conteste la compatibilité des immeubles avec les types de constructions de la zone. Elle est également soucieuse de s'assurer que des lieux seront réservés pour aider les familles. Elle souhaite en particulier que le programme inclût des garderies et des espaces récréatifs.

Le Comité d’examen du design urbain d’Ottawa s'interroge aussi sur les dimensions du projet, qu'il juge "incroyablement significative[s], avec des implications considérables sur le paysage de la ville". Le promoteur s'est engagé à financer le logement abordable à hauteur de 637 000 euros et à construire un pont pour les piétons et les vélos, le long de la rue Wellington. Il attend désormais les différents comptes rendus.

A lire également dans le dossier Articles sur l'immobilier à l'étranger :

i