Top 10 des plus gros promoteurs de France

Le marché des promoteurs immobiliers est en pleine expansion en France. Cela s’explique par une conjoncture économique du secteur très favorable. En effet la demande est en hausse grâce notamment aux faibles taux de crédit actuel et à la possibilité de défiscalisation via la loi Pinel. On note aussi l’importance du facteur écologique avec des normes de plus en plus exigeante qui poussent donc les promoteurs à proposer des innovations environnementales pour être le plus compétitif possible. Le classement suivant est seulement basé sur le chiffre d’affaires annuel de 2016 :

Top 10 des promoteurs immobiliers


1. Nexity :

Création de Nexity en 2000 sortie du groupe Vivendi via LBO. De par ses engagements envers les divers intérêts des différents acteurs du marché, Nexity est une entreprise socialement responsable qui a su s’implanter dans les plus grandes villes de France. Sur le site de La Tripode à Nantes, le groupe a été choisi pour le projet du quartier baptisé Yléo. C’est le projet le plus important mené sur l’île de Nantes avec 45 000 m² pour 141 appartements et 20 000 m² de bureaux notamment. Le quartier a obtenu la norme Bâtiment Basse Consommation (BBC) et également la norme Haute Qualité Environnementale (HQE).
Chiffre d’affaires : 3 100 millions d’euros / Résultat net : 142 millions d’euros
 

2. Bouygues Immobilier :

C’est en 1952, dans une France en pleine reconstruction que Francis Bouygues créé son entreprise du bâtiment qui deviendra ensuite la grande entreprise qu’elle est aujourd’hui. Le groupe est un prescripteur en développement durable et en innovation comme le démontre l’obtention de leur certification PRO PERMÉA, pour la qualité de la perméabilité à l’air. Leurs innovations environnementales ne s’arrêtent pas là, en effet en 2015 Bouygues Immobilier lance Hikari, le premier îlot mixte à énergie positive ou encore l’éco-quartier Ginko du lac de Bordeaux en 2012. Le premier immeuble tertiaire à énergie positive est également à mettre à l’actif de Bouygues avec la construction du Green Office en 2011.
Chiffre d’affaires : 2 700 millions d’euros / Résultat net : 91 millions d’euros
 

3. Eiffage Construction :

Créé en 1844 la société Fougerolle a ensuite fusionné avec SAE pour donner le jour au Groupe Eiffage en 1993. L’activité est très soutenue en Île-de-France et est en hausse de 5%. On note une importante progression du chiffre d’affaires de 14,6% et la commercialisation de logements continue à être dynamique. Il faut aussi noter l’activité particulièrement en hausse en Pologne de 1,8% soit 335 millions d’euros. Depuis toutes ces années de créations, les réalisations emblématiques d’Eiffage sont nombreuses. On peut citer notamment, le Stade Pierre-Mauroy de Lille qui est une vraie prouesse technique car le stade de foot de 50 000 places peut se convertir en Palais des sports ou en salle de concert en moins de 24h, un toit mobile est également disponible. A mettre à l’heure actif aussi, le majestueux immeuble de bureaux « Majunga » à La Défense. L’immeuble mesure 195 mètres de hauteur pour 35 000m² de façade en verre.
Chiffre d’affaires : 2 600 millions d’euros / Résultat net : 416 millions d’euros
 

4. Altarea Cogedim :

Le groupe fût créé suite à l’achat de Cogedim par Altarea en 2007 mais il faut remonter jusqu’en 1963 pour voir la création de Cogedim et en 1994 pour Altarea. Le groupe se déclare aujourd’hui « Premier développeur immobilier des grands projets urbains mixtes dans les métropoles », un titre dû à ses nombreuses références urbaines de ces dernières années. On peut citer en particulier la réalisation de Bobigny la place qui est un projet de 100 000 m² avec logements, commerces, loisirs et bureaux. Il y a également l’aménagement de 140 000 m² du nouveau quartier de Bordeaux Belvédère qui représente un projet innovant et la plus grosse opération sur la rive droite de bordeaux.
Chiffre d’affaires : 1 582 millions d’euros / Résultat net : 192 millions d’euros
 

5. ICADE :

Suite à la pénurie de logements des années 50, l’entreprise se fonde sous le nom de Société Centrale Immobilière de la Caisse de Dépôts (SCIC) en 1954. C’est en 2003 que la société devient ICADE. C’est notamment un acteur immobilier majeur de la santé avec la création de 96 établissements de santé en France représentant plus de 3 milliards d’euros de patrimoine, cela est dû en particulier aux partenariats solides qui lies la marque aux organismes de santé. Mais ICADE ne se résume pas seulement à la branche « santé », en effet le groupe, depuis 2009/2010 a revu sa stratégie pour la recentrer sur l’activité de foncière de bureaux en Île-de-France. Aujourd’hui, c’est 33 actifs de bureaux en exploitation. A titre d’exemple, en 2011 ICADE restructure la tour Descartes en tour Eqho. En quelques chiffres, c’est 140 mètres de hauteur pour 79 000 m² de bureaux, 4 restaurants et 4 niveaux de parkings.
Chiffre d’affaires : 1 506 millions d’euros / Résultat net : 58 millions d’euros
 

6. Groupe 3F :

Créé en 1928 sous le nom d’HBM le Foyer du Fonctionnaire puis sous le nom de FFF (le Foyer du Fonctionnaire et de la Famille), c’est en 1989 que la société choisi son nom actuel, Immobilière 3F. Tout au long de son histoire, le groupe s’est bâti à travers le point fort de leur activité, la création de logements et notamment la création de logements sociaux. Preuve en est, ils ont fêté la pose de la première pierre du 200 000ème logement de 3F en 2012 à Lyon. Ce groupe historique a réalisé l’éco-quartier Clause-Bois Badeau sorti en 2013, ce premier projet à énergie positive de 3F fût largement apprécié du public et de la presse. Le quartier innovant accueille de nos jours 54 logements répondant à la certification Habitat & Environnement.
Chiffre d’affaires : 1 438 millions d’euros / Résultat net : 199 millions d’euros
 

7. Groupe SNI :

La dénomination de la Société Nationale Immobilière (SNI) est présente depuis 1976, mais elle est née de la création de SOGIMA en 1961 qui fût créé pour répondre aux besoins de logements des armées à l’époque. En 2004, où l’Etat détient alors 74% du capital, le groupe SNI revoit entièrement ses parts. Mais le groupe ne change pas ses valeurs et continue à créer des logements sociaux et intermédiaires. D’ailleurs, leurs références font du groupe un acteur majeur de l’immobilier public grâce à une forte expertise : 608 casernes gérées dont 69 construites depuis 2012, un million de m² d’actifs publics, création du nouveau tribunal administratif de Lille, etc.
Chiffre d’affaires : 1 400 millions d’euros / Résultat net : 120 millions d’euros
 

8. Vinci immobilier :

Son arrivée sur le marché est plus tardive que nombres de ses concurrents car sa création s’est établie en 2005. Le groupe détient une expertise diverse mais tire sa plus grande force dans l’immobilier urbain. Acteur majeur du marché résidentiel en France, Vinci immobilier l’est aussi en immobilier d’entreprise. Sa diversité se retranscrit dans ses références, en effet on peut citer le parc 17 pour le secteur logement, l’immeuble in situ pour l’immobilier de bureaux, la réhabilitation de la gare de cannes pour le commerce, l’hôtel 4* Mélia à la Défense ou encore Universeine pour le projet d’aménagement du Grand Paris.
Chiffre d’affaires : 1 383 millions d’euros / Résultat net : 43 millions d’euros
 

9. Kaufman & Broad :

Si le groupe est doté d’une très bonne image et peut-être de la meilleure notoriété du secteur, c’est en partie dû à son expertise depuis sa création, en 1968. On peut comptabiliser plus de 105 000 logements réalisés et plus de 500 000 m² de bureaux et locaux d’activités. Actuellement ils renforcent leur activité par le biais de résidence pour séniors ou pour étudiants. Bien implanter en Île-de-France, c’est aujourd’hui en province où ils se développent grandement.  Plus précisément à Toulouse où la marque à installer son siège régional dans l’ancienne Église Notre-Dame des Grâces, réhabilitée pour l’occasion. Ce projet évalué à 10 millions d’euro représente 17 mois de travaux pour 3000 m² de surface.
Chiffre d’affaires : 1 238 millions d’euros / Résultat net : 46 millions d’euros
 

10. Sogeprom :

C’est en 1972 que la Société Générale créé SOGEPROM, un promoteur qui se veut de « proximité ». Grâce à un réseau de filiales et de partenaires que SOGEPROM se créer depuis quelques années, ils ont un maillage territorial assez conséquent et segmentent leurs stratégies, offres, etc, en fonction des attentes de la clientèle. Commerce, immobilier d’entreprise, logement, résidence à thème, l’éventail de l’offre est conséquent et réalise de plus de très belle création comme le montre la tour D2 à la Défense qui fût primé à de multiples reprises notamment en raison du fait qu’elle est respectueuse de l’environnement. Elle représente 52 000 m² pour 180 mètres de hauteur.
Chiffre d’affaires : 915 millions d’euros / Résultat net : 43 millions d’euros

A lire également dans le dossier Nos conseils sur une opération de vente

i