Vendre à un promoteur : les détails à connaître

Vendre son terrain à un promoteur immobilier attire des propriétaires qui se disent qu’ils vont pouvoir gagner beaucoup plus d’argent qu’une vente classique à un particulier, cependant, avant de trop s’avancer sur cette décision, il vaut mieux en connaître toutes les modalités qui entourent cette négociation. En effet, certains propriétaires finissent déçus, car ils pensaient gagner le gros lot mais se retrouvent avec un prix de vente au-dessous de leurs espérances. Voici quelques pistes à analyser afin de ne pas avoir de mauvaises surprises :

Les détails à connaître de la vente à un promoteur


L’environnement :

Lorsque vous vendez à un promoteur, les voisins peuvent se sentir gêner par cette vente et peuvent s’y opposer. On retrouve des cas ou les voisins se rassemblent dans le but de « lutter contre cet envahissement » comme le dit un propriétaire du quartier Patte d’Oie à Toulouse où des habitants bloquent les projets immobiliers. Ce désaccord sur la vente à un promoteur peut faire jouer sur le prix, en effet, le promoteur immobilier a peut-être prévu d’acheter les maisons voisines également afin de créer un lotissement. Dans le cas où vous êtes le seul à vendre, le projet immobilier pourrait être revu ou carrément abandonné. Si le terrain des voisins ne peut être acquis par le promoteur, il y a donc des chances pour que cela fasse baisser le prix de vente de votre terrain qui devient moins intéressant pour un lotisseur. Étudier son environnement est donc primordial pour bien entamer les négociations avec un promoteur.


Le quartier :

Deux terrains sur deux quartiers voisins peuvent avoir un prix totalement différent. C’est pourquoi il est très utile d’analyser le quartier où se trouve son terrain pour connaître son potentiel ou au contraire ses défauts. Il faut avoir en tête qu’un promoteur achète votre terrain pour construire un programme immobilier, ce qui représente un chantier conséquent, c’est pourquoi la présence d’une pente sur votre terrain peut compliquer la construction et donc amener le promoteur à négocier à la baisse le prix de vente. Un terrain en zone inondable ou un glissement de terrain peut également jouer sur le prix de vente. Le moindre détail peut avoir son importance, votre quartier se positionne sur un marché porteur ou non, le promoteur va analyser cela afin de connaître le degré de difficulté de revente de ses potentiels futurs appartements neufs.


Les constructions en cours :

Lorsque vous êtes en contact avec un promoteur immobilier, il faut se renseigner sur son historique mais surtout sur ses constructions en cours. Bien entendu, il est important de constater si le promoteur est sérieux et s’il mène à bien ses projets mais il est aussi important de regarder ses autres opérations immobilières en cours. En effet, si le promoteur détient plusieurs constructions en cours qui sont déjà bien avancées, il ne sera pas forcément pressé pour construire sur votre terrain. Cependant, dans le cas où le promoteur immobilier n’a pas de stock, il sera impatient de pouvoir valider la construction de son programme immobilier sur votre terrain. Ce facteur peut jouer en votre faveur dans les négociations avec le promoteur.


Le permis de construire :

Le promoteur veut et peut acheter votre terrain seulement si le permis de construire est purgé. Il n’est pas rare de voir des recours sur des permis de construire, on ne peut donc pas s’avancer sur la faisabilité de la vente avant qu’il ne soit purgé et donc validé définitivement.


L’étude de constructibilité :

Ce détail de la vente est déterminé par le Plan Local d’Urbanisme (PLU) qui est fixé par la mairie. C’est peut-être l’un des facteurs le plus influant sur le prix de vente de votre terrain. Le PLU fixe des règles pour déterminer les caractéristiques de votre terrain, en fonction de ces règles, la qualité de constructibilité de votre parcelle est définie. Plus le droit à construire est élevé, plus la vente à un promoteur est intéressante, car il pourra construire plus de bâtiments et/ou des bâtiments plus élevés. Lorsque le lotisseur veut acheter votre terrain, il calcule donc le droit à construire.


Le temps de la vente :

Vendre son terrain à un promoteur peut être judicieux, mais il faut savoir montrer de la patience pour cela. La vente ayant une durée d’environ 14 mois, il faut être sûr de ne pas être trop pressé pour de ne pas devoir négocier des délais plus courts qui vont certainement faire baisser le prix de vente.


Le marché de l’immobilier :

Le marché de l’immobilier où se situe votre terrain est un élément pouvant donner des indications sur la volonté d’un promoteur de se dépêcher. Effectivement, si le promoteur analyse que le marché est très porteur pour son type d’habitation, il voudra absolument surfer sur cette vague afin de vendre facilement ses logements. Dans une attente trop longue, cela peut varier et le programme immobilier peut prendre moins d’importance sur le marché de l’immobilier.


Le type d’habitation :

Connaître le type d’habitation du promoteur est également un élément jouant sur le prix de vente. Si le programme immobilier qui est prévu sur votre terrain est de type HLM, le prix de vente sera forcément différent que si ce sont des habitations haut de gamme qui vont être construites. Il est donc nécessaire de se renseigner sur le type de programme immobilier.


Comment réussir à vendre à un promoteur sereinement ?

Vendreaunpromoteur.com accompagne de nombreux propriétaires vendeurs dans la vente de leur terrain, tous les points précédemment cités sont étudiés. Ayant l’habitude de ce genre de négociations avec les promoteurs immobiliers, nous sommes en mesure d’avoir un avis précis de la situation. Alors, faites confiance à Vendre à un promoteur pour vendre votre terrain dans les meilleures conditions.

A lire également dans le dossier Pourquoi vendre à un promoteur en passant par nous ? :

i