Courtier en promotion immobilière : un nouveau métier au service des vendeurs de terrains

Le courtier est un intermédiaire

Un courtier, c'est quoi ?

En France, depuis déjà quelques années, tout le monde connait le métier de courtier. Un courtier au sens de la définition, est une personne qui met en rapport/relation, un vendeur et un acheteur pour des opérations de Bourse ou de Commerce. C’est en quelque sorte un intermédiaire. Il existe de multiples courtiers, spécialisés dans différents domaines. Les courtiers en marchandises, les courtiers en assurances, les courtiers bancaires…

Tous ces métiers nécessitent des formations, un savoir-faire souvent précis, mais aussi une réglementation très importante par secteur d’activité afin de protéger au mieux l’investisseur de tout abus potentiel. Ces métiers dits de courtage, sont plus ou moins représentés dans chacun des pays, parfois, leur présence est incontournable, parfois ils sont presque inexistants.

Le courtier en assurance
(courtage en assurance) :

Les plus connus sont certainement les courtiers en assurance, qui existent depuis presque toujours. Ce sont des intermédiaires entre les compagnies et les investisseurs/assurés qui apportent un conseil sur les différents supports d’investissements ou les différentes assurances afin qu’un client potentiel puisse souscrire un produit auprès d’une compagnie. Certains de ces courtiers en assurance sont des salariés d’une compagnie, d’autres sont indépendants.

Les indépendants sont classés en deux catégories : ceux exclusifs à une compagnie et qui ne représentent que les produits de cette compagnie, d’autres qui sont indépendants et recherchent auprès de multiples compagnies, le produit qui leur semble le plus adapté à leurs clients.

Le courtier en banque ou courtier en financement (courtage bancaire) :

Ensuite, en plein développement durant ces 10 dernières années, le métier de courtier en immobilier, mieux connu sous le nom de courtier en financement ou courtier bancaire (courtage bancaire) est probablement le deuxième métier de courtier le plus connu et le plus développé en France et dans le monde. Née dans les années 70, ce métier a mis du temps à devenir représentatif en France, mais commence à se concentrer de plus en plus avec des réseaux très organisés, une demande des clients qui est croissante et des avantages pour le client final qui sont reconnus.

Un courtier en financement
Désormais en France, il semble que les courtiers représentent un peu plus d’une demande de financement sur deux, le client souhaitant passer par un courtier par gain de temps et afin d’obtenir les meilleures conditions alors qu’il est parfois, très peu connaisseur à la fois des techniques de négociation mais aussi des détails importants à ne pas oublier lorsqu’on négocie une offre de prêt. Le courtier apporte donc, en dehors d’un « taux » un savoir-faire, une écoute, un suivi et une lecture optimale des offres avec : les frais, la garantie, la durée, l’assurance et tous les détails de modularité notamment que présentent les offres actuelles.

Ce métier de courtier en Banque est développé de façon totalement disparate suivant les pays. Le plus représentatif sont les Etats-Unis, où, depuis déjà plusieurs années, le courtier représente 70% des demandes.

Le courtier multi-métiers :
assurance, banque, logement neuf :

Il existe aussi un métier dont l’appellation n’est pas de courtier mais de Conseiller en Gestion de Patrimoine (CGP) qui est très représenté en Angleterre et de plus en plus en France. Ces conseillers, salariés ou indépendants sont en quelque sorte « multi-métiers » car ils peuvent être courtier en assurance/produits financiers, mais aussi parfois courtier en Banque car ils effectuent pour le compte de leurs clients une recherche du meilleur financement.

Ces courtiers sont donc l’intermédiaire entre un client et une banque, un client et une compagnie financière mais aussi un courtier entre un client et un promoteur. En effet, les promoteurs immobiliers commercialisent leurs programmes soit en passant par un salarié, vendeur en interne, soit par des agents commerciaux et agences immobilières, soit par des CGP.

un courtier multi-taches
C’est très souvent un « mix » de tout ceci car les promoteurs souhaitent vendre rapidement leurs logements et ils s’adressent pour cela à tous les canaux de discussion possible. Les CGP font donc partie de ces « vendeurs » de logements neufs, notamment dans le cadre de leur conseil d’investissement auprès de leurs clients. Souvent, ce sont des investisseurs désireux d’acheter de l’immobilier pour diversifier leurs placements mais très souvent, le neuf permet de bénéficier d’une réduction d’impôts non négligeable qui augmente la rentabilité de l’opération.

Les conseillers sont donc ici, courtier en immobilier neuf, car ils ne représentent pas tel ou tel type de promoteur, tel ou tel type de programme, mais ils recherchent la meilleure proposition, le meilleur produit, le meilleur rapport emplacement/prix/potentiel locatif pour leur client. Comme pour le courtage bancaire, le client final voit dans cette approche deux qualités majeures :
 
  1. le gain de temps.
  2. la possibilité d’avoir un seul interlocuteur qui recherche pour lui, auprès de plusieurs promoteurs, la meilleure offre.
Ce sont des atouts très importants, car le futur acquéreur ne connait souvent pas grand-chose aux démarches à entreprendre, au métier de promoteur, à la construction, au contrat d’achat d’un logement neuf et aux différentes étapes avant d’en tirer les premiers profits.

Les promoteurs sont donc organisés et structurés sur le plan commercial et collaborent avec des courtiers. Ces métiers évoluent avec l’arrivée des nouvelles technologies, les nouvelles façons de présenter un programme, de représenter un logement, de mettre en avant les qualités et les finitions souvent sur-mesure. On voit apparaitre de nombreux programmes en réalité augmentée, en visite virtuelle…

Finalement, le métier qui a peut-être le moins évolué ces dernières années, reste le métier d’origine des promoteurs, celui qui leur permet de se développer : le métier de prospecteur foncier.

Le métier de courtier en promotion ou
courtier en promotion immobilière est né :

Les promoteurs ont toujours eu besoin de démarcher continuellement, des potentiels vendeurs de terrain. Désormais, les vendeurs de terrains sont même, très souvent devenues des vendeurs de maison + terrain car vendre a un promoteur une maison en centre-ville, permet parfois de gagner bien plus d’argent que de vendre à un particulier. En effet, les villes se développent et les centres-villes se densifie, une maison devient dont un immeuble…

Pour trouver de nouveaux emplacements, les promoteurs immobiliers ont des développeurs/prospecteurs fonciers qui sont le plus souvent salariés et recherchent de nouvelles opportunités, en arpentant les rues, en consultant le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de chaque commune, en étudiant l’évolution du PLU et des différentes zones en recherchant la perle rare.

Lorsqu’un de ces prospecteurs rencontre un vendeur, comme un vendeur salarié d’un promoteur, il va présenter uniquement son offre en stipulant qu’elle est la meilleure. C’est peut-être le cas, mais le client vendeur va toujours se demander s’il ne doit pas prendre le temps de comparer. Sa démarche est donc identique à celle d’une personne qui recherche un financement et fait appel à un courtier bancaire, ou recherche la meilleure assurance vie et fait appel à un courtier en assurance, ou bien encore, recherche à réaliser un investissement dans un logement neuf et fait appel à un courtier en immobilier neuf ou CGP…
 

C’est de ce constat qu’est nait le métier de courtier en promotion ou courtier en promotion immobilière (car il ne faut pas le confondre avec le courtier en promotion qui pourrait signifier la personne qui recherche la meilleure offre ou « promotion » sur un produit !). Nous sommes, vendreaunpromoteur.com, des pionniers de ce métier en France, car nous avons constaté, au travers de nos différentes expériences, qu’il y avait un manque dans ce marché et que les vendeurs recherchaient, comme dans la banque, dans l’assurance ou pour un logement neuf, des conseils à la fois personnalisés mais aussi professionnels pour effectuer cette démarche de vente.

En effet, le métier de courtier en promotion est un métier très spécifique qui ne s’adresse pas à tout le monde car rares sont les gens qui ont la possibilité de vendre leur bien à un promoteur que ce soit un terrain, une maison, un entrepôt... Tout ce qui peut permettre lors de la vente à un promoteur, de valoriser son patrimoine.

C’est un métier précis car il faut savoir s’adresser à un promoteur. Il faut savoir quel est son métier, ses difficultés, ses faiblesses et ses atouts. Il faut savoir ce qui peut être demandé, ce qui peut être négocié, les éléments qui ne pourront jamais être acceptés…Un vendeur est un particulier qui s’adresse à un professionnel dont il ne connait rien.
 

Les avantages du courtier en promotion :

un courtier en promotion immobiliere
S’adresser à un courtier en promotion permet donc de rééquilibrer l’échange qui se fait désormais entre deux professionnels et surtout permet au vendeur d’obtenir des avantages immédiats :
 
  • Un gain de temps énorme : le vendeur n’a pas à contacter tous les promoteurs pour savoir qui s’occupe de la prospection foncière, de prendre rdv avec ces développeurs, de négocier avec eux sans savoir ce qu’il peut obtenir : obligations légales, PLU, environnement…
  • Une sérénité dans la démarche : il est accompagné par un professionnel qui connait très bien le métier, les rouages, qui a déjà pratiqué ce genre de démarche et va pouvoir lui indiquer les pièges à éviter et le délai auquel il peut prétendre.
  • L’analyse dans les propositions : le vendeur va pouvoir valider une proposition en sachant qu’elle est valable et adaptée, sans prétendre uniquement à un prix très élevé qui peut amener, parfois à des désillusions.
Mais le métier de courtier en promotion immobilière est un métier qui apporte aussi beaucoup aux promoteurs car ils ne perdent pas un temps parfois infini à discuter avec des vendeurs qui ne vendront finalement jamais, à démarcher des rues et des quartiers entiers, parfois sans rien trouver et payer tous les mois des développeurs qui ont souvent du mal à concrétiser rapidement mais aussi sur plusieurs années.

C’est donc une relation gagnant/gagnant que le courtier en promotion instaure entre un client vendeur de son terrain et un promoteur futur acquéreur.

Pour être accompagner par le pionnier des courtiers en promotion, complétez notre demande d’estimation et si votre terrain peut intéresser un promoteur nous vous recontacterons dans les plus brefs délais.

A lire également dans le dossier Pourquoi vendre à un promoteur en passant par nous ? :

i