Vous possédez un terrain à vendre Quartier Les Minimes (31200) ?

 

Demander une estimation de votre terrain

Et recevez plusieurs propositions sous 8 jours.

Quel est votre type de bien ?
Terrain nu
  • Terrain + Maison
  • Terrain + Entrepôt
  • Terrain + Château
  • Maison
  • Immeuble + Terrain
  • Quelle est la taille de votre parcelle ?
    500 à 1000m²
  • 1000 à 1500m²
  • 1500 à 2000m²
  • 2000 à 2500m²
  • 2500 à 3000m²
  • + de 3000m²
  • La longueur approximative de votre façade donnant sur le rue ?
    5 à 10m
  • 10 à 12m
  • 12 à 15m
  • 15 à 20m
  • Quelle est votre estimation de Prix de vente ?
    Moins de 250 000€
  • 250 000 à 500 000€
  • 500 000 à 750 000€
  • 750 000 à 1 000 000€
  • 1 000 000 à 1 250 000€
  • + de 1 250 000€
  • Etes-vous vendeur de votre bien ?
    Oui
  • Non
  • Votre voisin est-il vendeur ?
    Oui
  • Non
  • Ne sait pas
  • Avez-vous déjà rencontré un promoteur ?
    Oui
  • Non
  • Avez-vous déjà eu une proposition d’un ou plusieurs promoteurs ?
    1
  • 2
  • 3
  • Aucune
  • Avez-vous déjà signé une promesse de vente chez un notaire ?
    Oui
  • Non
  • Dans quel délai souhaitez-vous vendre ?
    Moins de 6 mois
  • 6 mois à 1 an
  • 1 à 2 ans
  • 2 à 3 ans
  • 3 à 5 ans
  • plus de 5 ans
  • Vos informations personnelles
    Informations du terrain à estimer

    Afin d’établir une proposition de prix un gros travail doit être fait par vendreaunpromoteur.com auprès des promoteurs, des architectes…pour connaitre le potentiel de votre bien.
    Merci de ne compléter le formulaire que si vous êtes réellement vendeur.
    Toute demande incomplète, même partiellement, sera susceptible de ne pas être prise en compte.
    Sachez qu’une vente à une promoteur est une démarche longue et qu’aucun promoteur n’achètera votre bien dans un délai inférieur à 12 mois. (Délai moyen pour monter un permis de construire, le déposer, l’obtenir, le purger de tous les recours, puis acheter votre bien).

     

    Vendre à un Promoteur, le 1er comparateur des promoteurs sur Toulouse.
    Comment ca marche ?

    1

    Demandez

    Complétez le formulaire pré-rempli en 2 min.
    2

    Recevez

    Jusqu'à 3 estimations gratuites
    3

    Comparez

    Sans aucune obligation.

    Le quartier Quartier Les Minimes

    Le quartier des Minimes, au nord de la ville de Toulouse, est célèbre dans le monde entier grâce aux mots de Claude Nougaro dans son hymne « Toulouse », l’un des plus beaux écrits pour une ville.

    Durant le Moyen Âge, l'endroit reste désert car le secteur est loin des remparts protecteurs du centre historique et la terre impropre à la culture. Au-delà de la porte Arnaud-Bernard, le territoire est de plus, longtemps inhospitalier. Il est même courant qu’à la nuit tombée, les brigands détroussent et assassinent les voyageurs et les marchands.

    Le quartier n'était qu'une vaste prairie inhospitalière au 12ème siècle, avant de devenir des terrains en location pour les bouchers qui y faisaient paître leur bétail. Puis selon les ordres du Parlement, les plus démunis ainsi que les mendiants doivent défricher ce que l'on appelle la terre des landes.

    Le quartier doit son nom à l'installation des religieux "Les Minimes", signifiant les plus modestes, les plus petits, selon l’étymologie latine, et qui furent les premiers à s'installer sur ces lieux. Depuis 1493, ils entretiennent une chapelle appartenant à l'église de Saint Sernin, qui leur est officiellement remise par lettre patente du roi Louis XII le 11 avril 1502. 
    Le 11 mai 1503 les moines prennent officiellement possession du lieu pour y construire leur couvent, en présence de l'abbé de Saint-Sernin.

    Certaines de leurs activités ont donné leur nom aux rues du quartier, comme par exemple, la rue du Caillou Gris, qui part du Marché aux Cochons, et se situait à la limite des terres de la confrérie des Minimes.

    Le nom de la rue vient de l'habitude des moines, de jeter les cailloux les gênant pour aménager leurs terres par delà la limite du couvent : ils jetaient donc tout simplement les cailloux et pierres par-delà leurs terrains … Attitude de nos jours impensable … L'Ordre est dissous en 1790; à ce moment il comptait encore 21 moines, précédemment ils y étaient jusqu'à quarante.

    Au xixe siècle, des maraîchers s'y installent et y resteront nombreux jusque dans les années 1960. Le quartier est fait de petites rues, de maisons basses faites en briques et de galets que l'on appelle « les Toulousaines ».

    L'artère principale est l'avenue des Minimes qui dans un axe Nord/Sud relie le quartier au nord du centre ville au Quartier Arnaud-Bernard.

    Avec sa ligne de métro qui la traverse, la ligne B qui relie le centre de Toulouse, depuis Jean-Jaurès, jusqu’à Borderouge, et la station mythique Minimes-Claude Nougaro, l’épicentre de la Toulouse n’est qu’à deux ou trois stations.

    Les habitants du quartier peuvent aussi prendre un VélÔToulouse au gré de la douzaine de points proposés, là aussi sur les plus grandes artères, et rejoindre, leur travail, le centre pour une sortie shopping ou longer le canal du Midi pour une balade.

    Les Minimes sont aussi parfaitement desservi par quatre lignes de bus Tisséo..

    En conclusion, le quartier est très recherché et propice aux opérations immobilières. Les prix se révèlent en effet bien inférieurs au centre-ville toulousain, sauf sur sa partie est, qui abrite un vaste site économique dont le site Saint-Eloi d’Airbus et où travaillent près de 1.000 personnes.